plage de la Martinique

La Martinique : authenticité et générosité à l’horizon

18 octobre 2021

Faune sauvage, plages paradisiaques et panoramas spectaculaires, la Martinique est une île aux multiples visages. Après l’inscription de la Yole de Martinique au patrimoine mondial culturel immatériel de l’UNESCO en décembre 2020, elle est récemment devenue officiellement « Réserve mondiale de Biosphère » de l’UNESCO.

rivières de la Martinique

Bordée par la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, la Martinique est l’une des perles du collier des Petites Antilles. Ce concentré de merveilles de quatre-vingt kilomètres du nord au sud est riche et généreuse à divers égards : accueil, gastronomie, art de vivre, bien-être ou encore production locale. Réputée pour ses sublimes anses et larges baies, la Martinique est une plateforme naturelle, entourée d’eaux cristallines, qui accueille les tortues, les dauphins, les étoiles de mer et toutes les autres créatures sous-marines.
Un séjour dans ce petit coin de paradis terrestre engendre un besoin de communier des expériences sereines et denses pour extraire toutes les émotions et les bonnes ondes reçues mais aussi un besoin de partager les bonnes adresses. Tour d’horizon d’une île authentique et remplie de vertus.

Plongée au cœur des spécialités martiniquaises

Habitation Céron, immersion dans un écosystème vibrant

Forêt tropicale luxuriante et féérie du jardin classé « remarquable » font de la maison Céron, ancienne sucrerie datant du 17e siècle, un Avre de paix mêlant culture, histoire, gastronomie et faune et flore martiniquaise. La maison Céron soutient les initiatives locales et l’utilisation entière des produits dans la promotion des Arts et de la Culture. Ce lieu est magique et chargé énergétiquement en vibrations de la vie et de la nature. Cette énergie pulse de partout : l’envol d’un colibri, les langoustes dans les rivières… Il s’agit d’une véritable affaire de famille puisque chaque membre a une tâche bien précise : le restaurant avec le chef Hugo Thierry aux commandes de la brigade, la culture du potager…

Arbre de la vie à l'habitation Céron

Cet endroit puissant et riche prône un tourisme authentique axé sur le respect de la nature et du vivant. Les bâtiments sont d’ailleurs réaménagés pour devenir des écolodges et permettre aux prochains touristes d’être en autosuffisance. Cet éco-hébergement répond aux critères de respect de l’environnement garantis par un label environnemental.

habitation céron, un coin de Nature à la Martinique

D’autres part, l’habitation Céron s’est lancée dans la culture du cacao et du chocolat après la découverte d’une ancienne cacaoyère sur le terrain. Aujourd’hui l’Habitation renferme plus de 2000 arbres, ce qui lui permet de produire son propre chocolat avec l’association Valcaco. L’épicerie fine offre aussi des confitures, du sirop ou des infusions à ses visiteurs. Mais c’est sans compter sur le charme de l’arbre zamana qui suscite l’admiration des touristes. « L’arbre à pluie » de 5000 m2 d’ombrage est vu comme le grand-père de la forêt.

Chocolat de l'habitation céron à la Martinique

Habitation Clément, un lieu propice à la transmission de la culture créole

Classées « monument historique » en 1996, la maison et ses dépendances ont aujourd’hui retrouvé toute leur superbe grâce à une importante campagne de restauration lancée en 2003. La maison principale occupe symboliquement le point le plus élevé du domaine. Avec sa silhouette dite « en taille de guêpe », elle surplombe fièrement le paysage alentour, un parc luxuriant de 160 hectares où se côtoient parcelles de plantations et bâtiments industriels, savamment orchestrés et reliés ensemble par des jardins d’agrément et quelques bassins.

Maison de l'habitation Clément

Le jardin des sculptures forme un musée à ciel ouvert, exposant de façon permanente des œuvres acquises par la Fondation Clément. Effet de surprise et émotion garantie devant la splendide collection qui s’enracine là dans le décor végétal, donnant un aperçu de l’art contemporain d’envergure.

Habitation Clément à la Martinique

La visite de l’ancienne distillerie – aujourd’hui transformée en centre d’interprétation du rhum – permet d’en comprendre le mode de fabrication. Le bâtiment et les machines restaurés en 2005 mettent en scène, sur plusieurs niveaux reliés par des passerelles, l’ensemble du patrimoine industriel. Ainsi aujourd’hui, l’ancienne distillerie Clément réunit la mémoire du rhum, avec son patrimoine industriel et les témoignages des anciens travailleurs, au sein d’une maison de rhum toujours en activité. Les chais abritent plus de deux millions de litres de rhum, répartis en pyramides de fûts, où ils se chargent des substances aromatiques du bois avant d’être assemblés en cuvées spéciales ou millésimés par le maître de chai.

Habitation Clément Chai à laMartinique

Le marché aux poissons du Vauclin, une pêche raisonnée et raisonnable

C’est en direction de la Pointe Faula que se trouve le marché au poisson ouvert de 7h à 10h. Il est tout de même conseillé de s’y rendre tôt pour disposer d’un large choix de poissons et de fruits de mer en tout genre. C’est en direction de la Pointe Faula que se trouve le marché au poisson ouvert de 7h à 10h. La ville a créé des étals de poissons qui permettent à chaque pêcheur d’exposer leur pêche et de la présenter aux locaux. Il est tout de même conseillé de s’y rendre tôt pour disposer d’un large choix de poissons et de fruits de mer en tout genre. C’est une étape phare à faire lorsqu’on est sur l’île pour goûter à l’authenticité et surtout profiter de la fraîcheur de ces mets pêchés quelques heures auparavant. En Martinique, la pêche est éco responsable. En effet, les petits et grands sont sensibilisés à la protection du milieu marin car les poissons, les herbiers, les récifs coraliens et les mammifères et oiseaux marins sont une véritable richesse locale. La pêche est réalisée de façon raisonnée et raisonnable avec des tailles de capture minimale, des techniques de pêche éco-responsables dans des zones autorisées.

Pêche raisonnée et raisonnable Martinique

Les pêcheurs en ont presque pour plus cher de gazoil que les gains liés aux poissons qu’ils ramènent. Pour remédier à cela, le gouvernement propose des bateaux plus grands pour partir plus longtemps et pêcher plus, ce que ne veulent pas les pécheurs sur place pour conserver cette pêche traditionnelle. Il s’agit de limiter au maximum l’empreinte écologique de chacun. Aussi, en fonction de la profondeur où pêchent les pêcheurs, divers poissons sont remontés à la surface. Le poisson divin s’appelle la daurade conifère, la chaire est très fine et douce. Elle peut être mangé en ceviche ou en carpaccio par exemple. A noter que quel que soit le poisson et l’endroit où on l’achète sur l’île, le kilo est à 12 euros. La différence de prix se fera sur le homard, la langouste…

Entre bien-être et art de vivre martiniquais

Luxe, calme, volupté et… sable fin !

Pour la plupart des gens, la plage des Salines est la plage de la carte postale mais, pour moi, c’est une des moins jolies plages de la Martinique. Il y a tellement plus beau ailleurs, j’adore l’anse d’Arlet par exemple. Elle est située dans une petite crique où le paysage n’est pas dénaturé et surtout, il y a souvent une chance d’y nager avec une tortue à ses pieds ! Tous les jours, où que je sois en Martinique, je suis prête à faire 1h30 de route pour y aller car les fonds sont magnifiques et les tortues y sont présentes lorsqu’elles se nourrissent d’Herbier Thalassa Testudinum, autrement appelé herbe à tortue. Il faut savoir que sur les sept espèces de tortues encore vivantes dans le monde, cinq espèces sont présentes en Martinique. Les trois espèces de tortues les plus présentes et qui pondent sur l’île sont la tortue imbriquée, la tortue verte et la tortue Luth. Quant à la tortue Caouanne et la tortue Olivâtre, elles restent généralement en pleine mer. C’est de toute façon l’occasion de passer des moments magiques et inoubliables en pleine nature.

J’aime aussi particulièrement la plage du Diamant. Sur cette plage entourée de cocotiers, les tortues pondent leurs œufs entre mai et novembre selon les espèces. C’est aussi une plage très agréable pour se reposer et bronzer en toute tranquillité ! La vue y est sublime et elle est entourée de bars et de restaurants très agréables.

J’apprécie beaucoup l’anse Figuier que je trouve très mignonne. Depuis cette plage, on voit le rocher du Diamant, il y a beaucoup de locaux qui y vont en fin de journée. Il y a même des cours d’aquabike donnés en pleine eau turquoise des caraïbes.

Palmier de la Martinique

Les plages du Nord sont incroyables, c’est Jurassik Park ! Ce sont des plages sauvages de sable noir. Il y a d’ailleurs l’anse à voile, l’anse Céron, à côté de l’habitation Céron, l’anse à l’Âne aux Trois-îlets. Et la plage paradisiaque par excellence est la plage de Pointe Marin, située sur la commune de Sainte-Anne, avec un ponton en bois incroyable. C’est LA plage de carte postale mais attention aux oursins ! Il y a un côté océan Atlantique et mer des caraïbes selon l’endroit où l’on s’y baigne. C’est aussi une plage où des locaux vendent des glaces coco maison dont raffolent la plupart des touristes.

Impossible de ne pas parler de la plage de fond banane située entre le bourg de Sainte-Luce et le quartier Trois-Rivières. Sur une centaine de mètres de sable fin, face à la mer, cette plage est une très bonne adresse pour ceux qui souhaitent manger les pieds dans le sable face au rocher du Diamant.

Un coup de fourchette gourmand et authentique à Sainte-Lucie

Sainte-Lucie est mon endroit préféré ! Barbecues, homards, langoustes et lambis, entre autres, ravissent les papilles. Ma découverte culinaire de la Martinique est le lambi. Ce magnifique coquillage, à la texture qui rappelle le calamar est excellent en barbecue, servi avec une marinade. Les langoustes, elles, sont sorties de l’eau sous nos yeux et préparées sur place. Une des particularités de Sainte-Lucie qui m’a beaucoup plus, c’est la rue étroite, pleine de bicoques à grillades, qu’il est très agréable de traverser le soir venu pour se restaurer.

Un gros coup de cœur également pour le snack Aqua Grill et sa roulotte aux couleurs vives à Sainte-Luce. Les plats sont sains et simples à déguster, idéalement situé sur la plage de Fond Banane.

Jean-Guy Gabriel, marin pêcheur et guide incontournable de l’île

Aller en Martinique, c’est aussi renouer avec la beauté de la nature. Et dans ce domaine, je dois dire que Jean-Guy est mon héros ! Personnage emblématique de l’île, Jean-Guy Gabriel est un pécheur et fait aussi partager la beauté de son île via des balades nautiques le long des anses du Prêcheur, au nord de l’île. Ce « bâtisseur de Paradis », connus des martiniquais mais aussi des dauphins, créé la rencontre avec ces mammifères à bord de son bateau. Il organise des sorties alliant visite et plaisir gastronomique, puisque souvent ces balades se terminent autour d’un bon repas à base de produits de la mer.

Parmi ses talents, Jean-Guy a imaginé toute une histoire autour des dessins réalisés sur des rochers le long de la balade. Mais il aussi cette force d’attraction des tortues et des dauphins qui reconnaissent son bateau puisque je me suis retrouvée au milieu d’un banc de dauphins qui ont reconnu sa barque. On a joué avec des dauphins pendant une heure. J’en ai pleuré !

Revitaliser son être et sublimer sa peau avec Marion Etifier

La Martinique m’a aussi permis de sortir de ce stress ambiant de la métropole. Allier bien-être, découverte, beauté et développement personnel, c’est ce que j’ai fait grâce à Marion Etifier, diplômée en anthropologie médicale et alimentaire. Elle, qui prépare une thèse de doctorat sur les bains thérapeutiques, m’a fait passer un agréable moment grâce à « la matinée revitalisante » qui revisite la tradition du « bain démarré ». Ce concept de spa en pleine nature (5 heures entre mer et rivière) allie méditation, lâcher-prise, gommage, remise en forme, cascades naturelles, gommage, massage, balnéothérapie, soin de thalassothérapie, yoga et soins de beauté. Aussi, les produits utilisés pour les soins sont une gamme de cosmétique 100% naturels fabriqués en Martinique. Un de mes produits phare est l’huile ensoleillée composée de roucou, ce que portait les amérindiens pour se protéger du soleil, des moustiques et se parer en tenu de guerre, du curcuma, du mica or et des conservateurs naturels. C’est un produit naturel qui évolue et s’enrichit avec le temps.

huile de la Martinique

Marion propose également d’autres soins comme le « bain démarré », excursion et bien-être pendant 3h côté rivière. Cette tradition ancestrale aux Antilles qui consiste à éliminer le stress accumulé et les mauvaises énergies avec un bain purifiant aux plantes. Ce rituel souvent réalisé en début d’année permet de se connecter à la Nature, se recharger en énergie et se préparer à un nouveau cycle. Ou encore le « ritual massage », un soin de beauté et bien-être en pleine nature pendant 1h30. Pour réaliser ces soins, les produits utilisés viennent de Revive your life qui est une marque de cosmétiques martiniquaise élaborée à base de produits 100% naturels qui utilise les richesses des fruits et des plantes tropicales.

cosmétiques de la Martinique

myreviholidays.com (site de réservation des prestations bien-être)
reviveyourfife.biz (boutique en ligne pour l’achat des cosmétiques

Mon expérience du « Bain démarré », un rituel ancestral salvateur et plein d’espoir

Quand on m’a parlé du « bain démarré », j’ai tout de suite voulu le faire car c’est un rituel ancestral martiniquais qui se transmet de génération en génération. Aujourd’hui c’est important pour moi de mettre du sens dans tout ce que je fais. C’est un rituel qui a lieu en général en janvier pour démarrer l’année mais aussi à d’autres moments de l’année, quand une fille vient d’avoir le bac ou pour célébrer un évènement… C’est un rituel sacré qui nettoie de toutes les mauvaises énergies, de tout ce qui est trop lourd à porter. C’est aussi un bain de protection et de purification dans la tradition antillaise.

Il s’agit de mettre une intention, un vœu avec quelque chose de symbolique. Le processus est le suivant : s’enduire d’argile avec des feuilles, des plantes médicinales avant d’aller se rincer sous la cascade et d’enlever tout cela pour symboliser le nettoyage du corps mais aussi de l’âme. Ensuite, on prend quelque chose ramassé dans la nature (cailloux, feuille…), à garder dans les mains, dans lequel on met toutes les intentions, les rêves, les désirs avant de le jeter dans la rivière afin que tout chemine et prenne tout son sens. Le « bain démarré » est idéal pour se recharger et se ressourcer.

Je dois dire merci à la Martinique. Merci pour sa générosité et son abondance dans mille domaines. Sa générosité dans sa terre, dans son cœur et dans le cœur des martiniquais. Il y a une explosion de sensations et de ressentis, une abondance de victuailles à porter de main : des mangues et des papayes par terre, des pélicans dans les airs. Les gens sourient, dansent et chantent. Ils sont chauds dans leurs cœurs. La Martinique est une île au trésor. C’est bien simple, quand je vais en Martinique, j’ai l’impression de rentrer à la maison.

Partagez l'article

Facebook Twitter Pinterest

Les actus

À lire également

Se amici excusatio in neque Fanni rem rogati causa sumus enim loco excusatio tum rogati Turpis et locati consuetudo aliquantum aliquantum spatio maiorum locati rogati longe curriculoque ut casus de.

Toutes les actus

Les plus populaires

Des astuces Beauté pour sauver votre journée, des looks de stars à s’approprier… Retrouvez les articles les plus populaires de La Loge Beauté pour être à la pointe du style et de l’actualité en toutes circonstances.

La Loge sur Instagram

@lalogebeaute