Mais que voit réellement un daltonien ? 

Mais que voit réellement un daltonien ? 

12 décembre 2019

Vous avez sans doute déjà entendu parlé du daltonisme ! Cette anomalie oculaire change considérablement la perception des couleurs. Mais est-ce grave pour l’oeil ? Peut-on en venir à bout ? Zoom sur ce phénomène aussi intriguant que déroutant.

Être daltonien, qu’est-ce que ça signifie ?

Contrairement aux idées reçues, le daltonisme n’est pas une maladie, mais une anomalie, très souvent héréditaire. Un daltonien a une mauvaise perception des couleurs. Généralement, il va confondre le vert et le rouge ou le jaune et le bleu et leurs nuances. Si un individu lambda distingue les 3 couleurs primaires sans problème, un daltonien, a contrario, n’en distinguera que deux !

En fait, notre rétine comporte 3 cônes. Chacun va permettre de percevoir une couleur fondamentale. Si vous être daltonien, soit il peut vous manquer l’un des cônes, soit ils sont tous présents, mais déficients.

Mais rassurez-vous, être daltonien n’est pas un handicap, et surtout, ça n’empêche pas de faire de grandes choses. Le plus connu de notre époque, n’est d’autre que Mark Zuckerberg, le célèbre créateur de Facebook. Et le daltonisme n’a en aucun cas freiné sa carrière !

Ce que vois un daltonien par rapport à une vision normale

Les différentes sortes de daltonisme

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les daltoniens ne voient pas tous la même chose. La vision peut être plus ou moins altérée selon les cas. En réalité, on distingue 3 sortes de daltonisme distinctes.

Le trichromate anomale

Dans ce cas de figure, vous avez les 3 cônes, mais l’un d’entre eux fonctionne mal. Résultat, vous voyez certaines nuances de bleu, de rouge et de vert, mais elles ne seront pas très claires pour vous. C’est le degré le plus faible du daltonisme. Votre vision ne sera que peu altérée.

Le dichromate

Si vous êtes dichromate, vous avez l’un des cônes qui ne fonctionne pas. Généralement, celui qui vous permet de voir le vert. C’est le cas le plus fréquent, ou vous allez confondre deux couleurs, comme le vert et le rouge, par exemple.

L’achromate

C’est le cas le plus extrême ou les cônes ne fonctionnent pas. Et malheureusement, vous ne distinguerez aucune couleur. Votre vision sera en noir et blanc, avec certaines nuances de gris.

Petit test pour savoir en quelques secondes si êtes-vous daltonien ?

Il existe un exercice très simple pour savoir si vous êtes atteint de daltonisme : le test d’hishihara. Il vous suffit de vous placer à 1 mètre 50 de votre ordinateur. De prendre une grande inspiration et regarder les quatre petits cercles ci-dessous. Essayez de décrypter les nombres inscrits à l’intérieur.

Petit test pour savoir en quelques secondes si êtes-vous daltonien

Vous avez réussi à lire : 57 (en haut à gauche), 42 (en haut à droite), 45 (en bas à gauche) et rien (en bas à droite) ? Félicitations, c’est que votre vision est parfaite.

À l’inverse, si vous n’avez pas réussi ce test, pas de panique ! Il vous suffit de prendre rendez-vous chez un ophtalmologue. Il saura vous conseiller au mieux.

Le saviez-vous ?

On ne naît pas forcément daltonien, on peut aussi le devenir. Suite à une maladie comme celle de Parkinson, à un glaucome ou même à cause du diabète. Et malheureusement, il n’existe aucun remède pour venir à bout du daltonisme. Mais pas d’inquiétude, vous pouvez très bien vivre avec ! Votre différence ne vous empêchera jamais d’accomplir de grandes choses !

Partagez l'article

Facebook Twitter Pinterest

Les actus

À lire également

Se amici excusatio in neque Fanni rem rogati causa sumus enim loco excusatio tum rogati Turpis et locati consuetudo aliquantum aliquantum spatio maiorum locati rogati longe curriculoque ut casus de.

Toutes les actus

Les plus populaires

Des astuces Beauté pour sauver votre journée, des looks de stars à s’approprier… Retrouvez les articles les plus populaires de La Loge Beauté pour être à la pointe du style et de l’actualité en toutes circonstances.