Tout ce qu’il faut savoir sur le bâillement, pour briller à un repas de famille 

Tout ce qu’il faut savoir sur le bâillement, pour briller à un repas de famille 

16 juin 2019

Vous le faites au moins 250 000 fois au cours de votre vie : bâiller. Au-delà d’exprimer une simple fatigue, le bâillement est-il essentiel pour notre de corps ? On vous dit tout sur ce phénomène, aussi intrigant qu’habituel !

Plus que le simple fait d’ouvrir la bouche, bâiller est un mouvement d’étirement musculaire. Mais pourquoi le fait-on de façon automatique ? Et le bâillement est-il réellement communicatif ? Gardez les yeux grands ouverts pour comprendre !

À quoi ça sert de bâiller ?

Bâiller, c’est tout bête, les hommes et tous les vertébrés le font depuis la nuit des temps ! Jusqu’au siècle dernier, les scientifiques disaient que ce réflexe avait pour but d’hydrater notre cerveau. Depuis, les théories ont évolué et celle-ci a été complètement écartée.

Que l’on soit fatigué, qu’on ait faim ou que l’on s’ennuie : on baille ! Mais comment expliquer ce geste, ancré dans notre quotidien ?

Le bâillement, un réflexe indispensable ?

Ce serait juste incroyable de se dire que tous les hommes, ainsi que tous les animaux, qu’ils soient terrestres ou marins, baillent depuis des millénaires pour… rien !

En réalité, non ! Le bâillement à un effet thermorégulateur pour le corps. En fait, le bâillement va être déclenché automatiquement lorsque la température de notre cerveau augmente trop ! Et ce qui arrive notamment lorsque l’on est fatigué, malade ou qu’il fait chaud dehors. Dans les faits, le sang, après bâillement qui va monter au cerveau va être plus frais, et on va se sentir mieux.

Bâiller, est-ce vraiment communicatif ?

On a tous déjà entendu « un bon bâilleur peut en faire bâiller sept autres ». Bon, sept, c’est une façon de parler, mais c’est souvent que, quelqu’un proche de nous, au moment où l’on baille, baille à son tour.

Pour certains scientifiques, c’est surtout un phénomène d’empathie. Si notre cerveau surchauffe à cause de la température, celui de la personne à côté de nous aura tendance à surchauffer aussi ! Le premier qui baille, annonce aux autres de rester vigilant ! Mais d’après la science, il est plus facile de faire bâiller un de ses proches, plutôt qu’un inconnu.

Pour le docteur Olivier Walusinski, « environ trois-quarts de la population est sensible au bâillement, et ce d’autant plus qu’un lien affectif nous lie à cette personne ». Faites-y attention, et vous verrez qu’il n’a pas tort !

Attention, le bâillement peut indiquer une maladie !

On ne le sait pas forcément ! Pourtant, certaines maladies et dans quelques cas les traitements médicaux peuvent modifier la fréquence du bâillement !

Il faut savoir, qu’une personne en bonne santé, baille 5 à 10 fois par jour voire légèrement plus si vous êtes fatigués. C’est le rythme classique. Mais les personnes, atteintes de la maladie de Parkinson, qui consomment des drogues ou qui prennent des neuroleptiques ne bâillent quasiment plus. Au contraire, si vous prenez régulièrement des antidépresseurs, vous baillerez beaucoup plus souvent ! Alors surveillez bien vos bâillements, ils peuvent en dire long sur votre santé !

tired sleep GIF by sofinco

En tout cas, plus que vous ne le pensez !

Partagez l'article

Facebook Twitter Pinterest

Les actus

À lire également

Se amici excusatio in neque Fanni rem rogati causa sumus enim loco excusatio tum rogati Turpis et locati consuetudo aliquantum aliquantum spatio maiorum locati rogati longe curriculoque ut casus de.

Toutes les actus

Les plus populaires

Des astuces Beauté pour sauver votre journée, des looks de stars à s’approprier… Retrouvez les articles les plus populaires de La Loge Beauté pour être à la pointe du style et de l’actualité en toutes circonstances.