Réduction mammaire, on vous dit tout ! 

On vous dit tout sur la réduction mammaire ! 

12 septembre 2019

Mal de dosdifficulté pour s’habiller, forte gêne lors d’une activité sportive, complexes… Avec une poitrine trop volumineuse, le quotidien peut vite se transformer en calvaire. Alors avez-vous déjà pensé à faire une réduction mammaire ? Bien qu’elle soit lourde et importante, cette opération peut vous changer littéralement la vie et vous réconcilier avec votre poitrine. Explications !

Nous ne sommes jamais contente ! Souvent, lorsqu’une femme a une petite poitrine, elle en voudrait une plus grosse. Mais à l’inverse, lorsque celle-ci est trop volumineuse, elle peut devenir un réel handicap. Dans ses conditions, la réduction mammaire peut apparaître comme la seule solution envisageable… Mais attention, ce n’est pas une décision à prendre à la légère !

Une réduction mammaire, qu’est-ce que c’est ?

Également appelée plastie mammaire, il s’agit d’une opération esthétique, qui vise à retirer de la graisse et des morceaux de peau considérés comme superflus. Grâce à elle, vous pouvez perdre plus d’un kilo par sein et dire bye-bye à votre complexe.
Il n’y a pas d’opération type. En fonction du volume mammaire à extraire, le mode opératoire ne sera pas le même, et la taille de la cicatrice, elle aussi est variable.

L’opération peut être réalisée pour des raisons psychologique, esthétique ou à cause de soucis de santé. Mais quoi qu’il en soit, il faut attendre la fin de sa croissance et de sa puberté avant de franchir le pas. Et surtout, prendre le temps d’y réfléchir. L’opération reste douloureuse, onéreuse (entre 4 000 et 7 000 euros) et il faut réapprendre à vivre ensuite. En retirant une partie de votre poitrine, le centre de gravité change, et il faut tout réapprendre.

Ce qu’il faut savoir de l’opération

Généralement, l’opération va durer 3 heures. Elle est faite sous anesthésie générale. Vous devrez rester 2-3 jours à l’hôpital et attendre plusieurs semaines avant de retrouver une vie normale. Même si vous êtes une acharnée de travail, vous devez vous reposer au moins 3 semaines après l’opération. Le moindre effort sera douloureux, alors le mieux, c’est de rester allongée et de laisser le temps faire les choses.

Vous devrez aussi, pendant un mois, porter un soutien-gorge de contention. Très utile, il aidera votre poitrine à cicatriser, pour avoir le meilleur résultat possible.

Gare aux effets secondaires

Malheureusement, comme pour toute opération, la réduction mammaire présente des risques. Bien qu’ils soient faibles, il faut en avoir conscience, avant d’envisager de franchir le pas. Il y a notamment un risque de perte de sensibilité des mamelons. Même si dans la majorité des cas elle est provisoire, il faut s’attendre à ce qu’elle ne revienne jamais. Et ce n’est pas tout ! Une réduction mammaire peut jouer négativement un rôle sur votre vie sexuelle, et avoir un impact négatif sur l’allaitement. Après une si lourde opération, les tissus peuvent être divisés ou même déplacés. Alors si vous souhaitez être mère et allaiter votre progéniture, pesez bien le pour et le contre avant de franchir le pas. Une fois l’opération effectuée, les conséquences de cette dernière sont malheureusement irréversibles.

Partagez l'article

Facebook Twitter Pinterest

Les actus

À lire également

Se amici excusatio in neque Fanni rem rogati causa sumus enim loco excusatio tum rogati Turpis et locati consuetudo aliquantum aliquantum spatio maiorum locati rogati longe curriculoque ut casus de.

Toutes les actus

Les plus populaires

Des astuces Beauté pour sauver votre journée, des looks de stars à s’approprier… Retrouvez les articles les plus populaires de La Loge Beauté pour être à la pointe du style et de l’actualité en toutes circonstances.

La Loge sur Instagram

@lalogebeaute