L'ayurveda, une médecine intégrale qui apprend à guérir

L’ayurveda, une médecine intégrale qui apprend à guérir

05 février 2021

La seule évocation du mot “ayurveda” suffit souvent à nous transporter dans un monde de bien-être, de couleurs et de senteurs exotiques. Pourtant, l’ayurveda est très loin de se cantonner à l’univers de la détente, aux soins et aux massages. Il s’agit d’une médecine à part entière, qui au lieu de simplement guérir une maladie, cherche à soigner le patient dans son intégralité.

Les basiques de la médecine ayurvédique traditionnelle

La médecine ayurvédique nous vient de la tradition indienne et est considérée comme la médecine holistique la plus ancienne au monde.
Le mot Ayurveda nous vient du sanskrit, où “Ayur” signifie “la vie”, et “Veda“ fait référence à la connaissance et à la science. L’ayurveda se traduit ainsi comme une “Science ou une connaissance de la vie et de la longévité ». Et à la différence de beaucoup d’autres médecines, le principe de l’ayurveda est de soigner le malade, et non la maladie. Il s’agit donc d’une approche de la santé qui va bien au-delà de ce que propose notre médecine occidentale.

Les principes de l’ayurveda

Créée par les Sages de l’Inde classique, les Rishis, cette médecine traditionnelle repose sur des techniques et des notions empruntées à la phytothérapie (la médecine des plantes), la diététique, la nutrition, les massages ayurvédiques, la respiration, la méditation, le chant ou encore le yoga.
En ayurveda, chaque traitement est unique et dépend de la santé et des particularités du patient. En revanche, l’objectif de cette médecine holistique est le même pour tous : rééquilibrer les rapports entre le corps et l’esprit. Car en médecine ayurvédique, on part du principe que des déséquilibres du corps ou de l’esprit (mauvaises habitudes quotidiennes, mauvaise alimentation, stress…) se manifestent sous forme de symptômes divers et de maladies plus ou moins graves.
L’objectif principal de l’ayurveda est donc de faire un bilan de l’état de santé du patient afin de le ramener vers un équilibre, une reconnexion à son propre corps et un mieux-être général.

L’ayurveda, une médecine comme une autre ?

Si en France, la médecine ayurvédique ne semble être considérée que comme une médecine alternative, orientée sur le bien être, les soins et les massages, plus que sur la santé, en Inde, elle est prise très au sérieux et occupe la place qui lui est due. Les techniques d’ayurveda sont enseignées dès l’université et les centres, les pharmacies et les cliniques ayurvédiques peuplent le pays depuis toujours.
La médecine ayurvédique traditionnelle a même été reconnue comme une médecine à part entière par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Les bienfaits de l’ayurveda

Les bienfaits de cette médecine indienne traditionnelle sont multiples :

  • Apaiser le corps et l’esprit
  • Calmer le système nerveux
  • Faciliter l’élimination des toxines dans le corps
  • Améliorer la circulation lymphatique et la circulation sanguine
  • Favoriser la capacité naturelle du corps à se protéger et à se régénérer
  • Dénouer les blocages et faire circuler l’énergie dans tout le corps

Ayurveda massage

Comment la médecine ayurvédique fonctionne-t-elle ?

L’ayurvéda repose sur plusieurs grands principes fondamentaux :
● le microcosme et le macrocosme ;
● les cinq éléments : l’éther/l’espace, l’eau, l’air, le feu et la terre ;
● les trois Doshas ou humeurs biologiques (3 forces principales du corps)

Microcosme et macrocosme

En ayurveda, on considère que le microcosme, l’infiniment petit, comme la plus petite des molécules de notre corps, est à l’image du macrocosme, de l’infiniment grand, du cosmos et de l’Univers (et inversement). En d’autres termes, les éléments à l’intérieur de nous ne sont que le reflet de ce qui se passe et se produit à l’extérieur (et inversement).

Les cinq éléments

Selon cette même logique, ce qui se déroule dans la nature et dans le monde se déroule de la même manière à l’intérieur de notre corps. C’est le principe des 5 états de matière ou des 5 éléments :

  • l’air ;
  • le feu ;
  • l’eau ;
  • la terre ;
  • l’éther/l’espace.

Les 3 Doshas

Selon la médecine ayurvédique traditionnelle, le corps de chaque être vivant est mis en mouvement par 3 grandes forces qui sont le résultat de la combinaison des 5 éléments évoqués précédemment : on parle des 3 Doshas ou des 3 humeurs biologiques.
Ces grandes forces vitales créent le corps et le font fonctionner, mais elles sont également susceptibles de le détruire si un déséquilibre vient s’installer.
Parmi ces 3 Doshas, on compte :

  • Vata, le Dosha de l’air, qui combine l’espace/l’éther et l’air. Cette force vitale prend sa source dans le système nerveux, la peau, le côlon, les oreilles et les os, et caractérise la force motrice et le mouvement du corps et de l’organisme dans son ensemble. Lorsque ce Dosha est en équilibre, cela se traduit par de la créativité et une fluidité d’esprit tandis qu’en déséquilibre, on ressent de la peur et de l’anxiété.
  • Pitta, le Dosha du feu, combine l’eau et le feu. Ce Dosha se loge dans le sang, les yeux, l’intestin grêle et le foie, et est caractéristique du métabolisme et de la transformation. Lorsque ce Dosha est en équilibre, on ressent de l’acuité, une certaine forme d’intelligence et de ténacité. En revanche, en déséquilibre, la haine, la frustration, la colère et les états inflammatoires qui en découlent prennent le pas sur tout le reste.
  • Kapha, le Dosha de l’eau, combine la terre et l’eau. Il s’agit d’une force structurante, qui ancre, soutient et relie, et qui se loge et s’exprime dans le plasma, l’estomac, la langue et les poumons. En équilibre, ce Dosha génère de l’amour, du pardon et de la douceur, tandis qu’en déséquilibre, il crée de l’avidité, de la possessivité et de la dépendance.

En médecine ayurvédique traditionnelle, chaque individu se caractérise par une combinaison bien spécifique de ces 3 Doshas : cette combinaison unique est appelée Prakiti ou constitution natale. C’est elle qui détermine le type physique et psychologique du patient et qui aiguille le praticien en ayurveda sur les pratiques à adopter en fonction des déséquilibres observés.

Ayurveda médecine traditionnelle

La médecine ayurvédique : la santé autrement

Vous l’aurez compris, cette médecine holistique et complexe est un monde en soi, extrêmement riche en connaissances, savoirs et pratiques ancestrales, et qui repose sur une certaine humilité vis-à-vis de la Nature et de l’Univers.
En médecine ayurvédique traditionnelle, on ne donne pas de médicaments, on rend le patient compétent, on le forme à connaître, à comprendre et à prendre soin de son corps.
Si ces mots résonnent en vous, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’association « Ayurveda en France » qui saura vous orienter vers des professionnels de santé formés et des praticiens certifiés et compétents.

Partagez l'article

Facebook Twitter Pinterest

Les actus

À lire également

Se amici excusatio in neque Fanni rem rogati causa sumus enim loco excusatio tum rogati Turpis et locati consuetudo aliquantum aliquantum spatio maiorum locati rogati longe curriculoque ut casus de.

Toutes les actus

Les plus populaires

Des astuces Beauté pour sauver votre journée, des looks de stars à s’approprier… Retrouvez les articles les plus populaires de La Loge Beauté pour être à la pointe du style et de l’actualité en toutes circonstances.

La Loge sur Instagram

@lalogebeaute